30 déc. 2016

Charlotte

Bon, on a fait le magical girl, on peut passer à la romance non ? A la fragilité tout ça tout ça, oui parce-que… OK J’SUIS UN GILEGRA YA QUOI. Charlotte.
Image de l'anime Charlotte

L'histoire nous entraîne dans un monde où certains enfants, durant la puberté, développent des pouvoirs spéciaux. Yū Otosaka est un étudiant de première année, banal, et tout ce qu'il y a de plus normal mais... seulement en apparence car en effet, il est l'un de ces adolescents à posséder des pouvoirs, appelés ESPers. Son pouvoir lui permet de prendre possession de n'importe quel corps de son choix pendant cinq secondes.



Il va par la suite faire la mystérieuse rencontre de Nao Tomori, présidente du Bureau des Élèves de l'académie Hoshi-no-Umi qui le mènera à la révélation du sort qui attend tous les détenteurs de ces capacités spéciale.” - Nautiljon Veuillez excuser mon manque de professionnalisme par rapport à… à tout mais là surtout vis-à-vis des studios Key. Je sais que Charlotte est une de de leurs créations mais je ne crois pas que ça soit eux qui se sont occupés de l’animation, ce sont… Bon en vrai on S’EN FICHE, VOILÀ.
    Présenté sous la forme de 13 épisodes, Charlotte s’est retrouvé sur nos écran via la plateforme Wakanim lors de la saison d’été 2015. Il est donc question de supers pouvoirs, et ce n’est pas un anime d’action, non bah non, c’est du Key déconne pas non plus, mais bien de la romance, du drame et du rigodrole. Et un peu d’action quand même.

    Charlotte est donc l’un des derniers animes de Key, je dis bien l’un des derniers parce-que récemment l’adaptation en anime du visual novel Rewrite a fait surface et… n’a pas forcément emballé plus de monde que ça à ma connaissance… M’enfin bref, vous avez assez lu de bla bla pour rien, voilà la suite.


    Salut c’est moi, le gars qui pose des questions, I’m back.


    OK mais pas maintenant. Mdr j’suis schizophrène. Bon… C’est beau c’est mignon c’est bien dessiné c’est bien animé kawaï DESUNE NEEEEEEEE. On a compris Ben, TOUT est beau pour toi alors ARRÊTE DE LE DIRE. BAH VOILA J’ARRÊTE, mais d’abord, IMAGE :

Image de l'anime Charlotte


Avec ça j’peux introduire les personnages. A gauche, le personnage principal Yū Otosaka qui a donc le pouvoir de prendre possession d’un autre corps pendant 5 secondes. Ce n’est pas du spoil parce qu’on le découvre au bout de la trentième seconde du premier épisode. Il a un caractère plutôt calme, posé mais se laisse très souvent déstabilisé par son entourage tel que… la fille du milieu.
    Nao Tomori, la fille aux cheveux gris du milieu. Plus généralement, quand on voit et quand on entend parler de Charlotte on la voit plus elle que Otosaka, ce n’est pas une mauvaise chose mais du coup on pourrait croire que c’est elle Charlotte, dont le nom de l’anime. ALORS QUE NON, mais qui est Charlotte ? C’EST LE MEC DERRIÈRE. NON J’DÉCONNE. LOL. Présidente du BDE, c’est elle qui dirige tout, elle reste calme en quasi toute situation sans pour autant être sans émotions. Elle est autoritaire et c’est aussi une super sayen en ses temps perdus. Ouais. Un peu comme Yurippe dans Angel Beats.
    Les deux autres ? Jôjirô Takajô et Yusa Nishimori, ce sont un peu des personnages bateaux mais qui ont quand même leur utilité par moment. Il y a aussi la soeur d’Otosaka, qui… bon qui est mignonne parce qu’elle est jeune mais voilà, parfois ferme la quoi.

OMG

Et en ce qui concerne le drame, la romance et le… rigodrole ? Mais ça veut rien dire rigodrole t’es sérieux ?



    Et t’as oublié l’action mon petit con. Bien évidemment ce n’est pas du Naruto, ils ont des pouvoirs mais ça ne se bat pas à coup de crapauds et de limaces géantes. Mais il y a de la pefra, ça se tape dessus quoi. Il faut que j’arrête d’utiliser des mots qui n’existent pas… Nan mdr. Sinon les trois autres genres descriptifs sont respectés, mais l’un prédomine sur les autres pendant un long moment. J’te laisse deviner… Le drame ? Naaan ça serait trop facile, le comique bien sûr.

    Eh oui, à la manière d’un Angel Beats, l’anime te fait sourire POUR MIEUX TE NIQUER APRÈS, m’enfin, calmons-nous, ce n’est pas à moi de juger si l’anime était vraiment triste. Cependant, tu sens que l’anime est là pour te niquer ta journée, tu le vois venir tu le sais, déjà tu vois “Key” tu sais que c’est fini, tu vas lâcher une larme tamaman. Eh oui, le côté sentimental reprend rapidement le dessus et à un moment... ah t’es pas prêt, ah mon gars t’es pas prêt quand tu vois l’épisode X et que t'enchaînes sur l’épisode Y tu te demandes si tu regardes le même anime. Bon après tout revient à la normale mais quand même.

    En ce qui concerne la romance… Bah en fait il n’y en a une véritable que très tard et c’est ce qui va mettre fin à l’anime, mais ça va “bien” le terminer quoi, parce-que ensuite il n’y a vraiment plus rien, tout est cassé la Terre est détruite. Je plaisante, c’était encore une petite boutade ma foi bien sympathique.


Image de l'anime Charlotte Pas du tout. Commençons par clarifier les choses, de chez Key je n’ai vu que trois animes, Clannad, Angel Beats et Charlotte (j’ai essayé Rewrite, meh). Et j’ai beaucoup aimé Angel Beats, plus que Clannad et je ne me justifierai pas, en tout cas pas maintenant. Je sais qu’il y en a d’autres comme Little Buster ou… Air je crois, peut-être qu’un jour, un chat là.
    Revenons à Charlotte, ce que je peux reprocher à cette anime c’est qu’il ressemble à d’autres animes. L’histoire est propre est originale sauf peut-être pour le BDE MAIS si on suit le séquencier (c’est-à-dire l’enchaînement des séquences qui composent le scénario) on pourrait presque le calquer sur celui d’Angel Beats et sûrement à d’autres de la firme ou du genre. Bien évidemment les séquences sont uniques à l’anime et c’est ce qui va tout de même le différencier des autres. Du coup, parce-que je n’ai vu que celui-là, je dirai
que Charlotte est un Angel Beats like. Et à la même manière qu’Angel Beats, la fin va très vite.
(Elle est pas mignonne cette image ? Elle a une bouche en :3, :33, :3333333333333)

    Mon avis cette histoire ?

Mais je ne t’ai pas encore posé de qu…


    Ta gueule. Comme je parlais du séquencier, autant en parler avec “précision”. Dans la globalité c’est un début un peu calme, sur deux trois épisodes je dirais, qui servent principalement à t’expliquer le fond de l’histoire suivi d’un évènement qui est là pour te rappeler que t’es pas là pour déconner. On suit avec quelques épisodes qui tournent autour de la problématique donnée par l'événement en question puis la situation dégénère à nouveau. On passe ensuite à une phase de préparation au rush final avec des problèmes qui arrivent d’un peu partout, rush final, fin.
    Dans le fond, si mes souvenirs sont bons c’est plus ou moins comme ça qu’on peut résumer la suite des séquences de Charlotte et donc d’Angel Beats (à quelques détails près).

Et ça dérange tant que ça ?


    Oui. Non, non pas du tout. Finalement, quand on réfléchit bien on retrouve ce genre de format un peu partout n’importe où n’importe quand et chacun le traite à sa manière. En plus, qui est assez con pour analyser et juger un anime sur son séquencier qui ressemble à celui de ses homologues. Moi. Donc non, pas du tout, en plus vous n’avez pas forcément vu Angel Beats ou les autres réalisations de Key du coup ça n’en dérangera pas plus… ça ne dérangera personne. J’ai dit plus tôt que c’était “dommage” parce-que j’ai trouvé des similitudes autres que le séquencier entre les deux MAIS vu que j’ai beaucoup aimé AB je m’en fiche.
Mais sinon osef d’Angel Beats, Charlotte tu l’as aimé ?
Image de l'anime Charlotte Tout à fait, tutafeh le pokémon, vous savez… Oui j’ai beaucoup aimé Charlotte, c’est vrai qu’on croirait que non parce qu’on a l’impression que je crache sur tous les animes que je présente mais non du tout. Je me suis beaucoup accroché à Tomori et ça m’a fait un petit vide quand l’anime s’est terminé, vous avez ce vide lorsque vous kiffer un personnage parce-que vous lui trouver des qualités que vous aimeriez trouver chez quelqu’un de réel, et non pas de fictif hein, OUI BEN JE TE PARLE A MOI MEME RÉVEILLE TOI (#ForeverAlone). L’histoire m’a donné envi de connaître la suite dès le début même si c’était un peu lent, et à cause de la lenteur  j’ai pris du retard sur le visionnage mais il y a eu ce déclic vers le milieu de l’anime qui l’a mis au top de mon classement de la saison.
    Pour la petite anecdote, même si vous en avez rien à foutre, j’étais chez un ami et on se faisait chier donc la première chose que j’ai proposé fut “eh, j’ai vu un anime de fragile sortir vient on le regarde” et le synopsis en question était quelque chose dans le genre… “oui machin, une fille de telle âge, venant de telle pays, a été abandonné par ses parents et recueillie par une famille d’un autre pays, bla bla, elle veut retrouver ses vrais parents” alors là on s’est dit “ça, ça c’est un truck de la fragilité”. Ne me demandez pas pourquoi j’ai proposé ça. Et au final, on lance le bordel et le personnage principal déjà c'est un gars, et il a des pouvoirs. ELLE EST OU LA PETITE MARIE QUI A PERDU SES PARENTS A CARREFOUR. Du coup grosse surprise et ça nous a plu à tous les deux, comme quoi.
    Donc oui j’ai bien aimé charlotte, il était peut-être bien moins triste, pour moi, que Clannad et Angel Beats mais ça n’empêche pas qu’il ait capté mon attention, l’un n’empêche pas l’autre comme on dit. Et j’aurais bien voulu une suite mais sur ce coup je ne peux pas le dire parce-que l’anime est bel et bien fini et continuera à vivre uniquement à travers quelques OAV qui sortiront sûrement dans le futur. Alors Charlotte, que dire ? C’était très agréable à regarder et je me réjouis d’être tombé dessus “par hasard”. Il y a carrément de quoi trouver un intérêt à suivre l’histoire et même s’il ressemble à son homologue il reste assez peu prévisible, en tout cas sur les points importants. Donc si vous êtes à court d’animes sentimentals ou si vous cherchez à commencer à en regarder, prenez Charlotte en compte dans votre équation !