8 déc. 2016

The midnight library T2-T3-T6 - Audrey

Couverture de The midnight library Bouche cousueCouverture de The midnight library L'ultime partieCouverture de The midnight library Du sang sur le sable

Auteur : Nick Shadow
Editions : Nathan

C’est en début décembre (ouiiiii je saiiiiis) que je viens vous parler d’une série de livre qui fait peur. Enfin, qui fait peur, qui est censée faire peur. Bon d’accord, c’est une série pour les enfants, ce n’est pas censé les traumatiser mais quand même… Faut leur faire peur un minimum s’ils veulent flipper, bon Dieu !

D’après LivrAddict, cette série compte 12 tomes de trois petites histoires chacuns et, pour ma part, j’ai lu le tome 2 (Du sang sur le sable), le tome 3 (L'ultime partie) et le tome 6 (Bouche cousue). Ce sont des histoires indépendantes, du coup on peut lire n’importe quel tome sans être dans l’obligation de les suivre, et ça c'est plutôt cool.

Première remarque : dans le tome 2 et dans le tome 6, les histoires mises en avant sur la première de couverture (Bouche cousue, Du sang sur le sable, vous aurez compris…) sont plus courtes que les deux autres histoires qui suivent, et ça, j’ai pas trop compris (ça commence mal quand je comprends pas)... Pourquoi mettre en avant les histoires les plus courtes (et en plus les moins intéressantes je trouve)? WALLAH PAS COMPRIS.
Couverture du livre Chair de Poule Terreur sous l'évierComme je l’ai dit plus haut, ça faisait pas vraiment peur. Ce livre s’adresse à un public jeune j’en ai conscience, je ne suis pas une psychopathe, néanmoins (allez hop un mot bizarre placé) j’ai essayé de me mettre à la place d’un enfant en me demandant de quoi j’aurai eu peur dedans et … j’ai cherché mais j’ai pas trouvé grand chose. Y'avait pas vraiment de suspens, ni de stress. Clairement, les chair de poule (vous aussi vous avez été traumatisé par l’histoire avec l’éponge qui a des dents?) sont plus efficaces pour cela que cette série. Surtout que je trouvais que dans certaines histoires, on voyait le truc arriver à 50 km, on le voyait venir tellement bien qu’on pouvait l'accueillir à coup de boule. Dommage.
De plus, à certains moment la description était parfaitement inutile, le personnage qu’on suivait racontait un peu sa vie par moment, et ça n’avait aucun rapport avec l’histoire. C’est comme si vous parliez de chat avec un ami à vous et qu’il vous dise tout d’un coup “wallah et tu sais moi un jour j’ai fait caca dans une crêpe et je l’ai donné à mon cousin” : vous n’aurez pas vu le rapport avec les chats mais vous saurez que votre ami est bizarre et qu’il a le goût de la merde.


J’ai l’impression que je crache sur ce livre mais il a aussi de bons côtés. Pas beaucoup mais quand même. Par exemple, la plume est assez simple à comprendre pour un enfant (ou alors il est franchement bête, DÉSOLÉE MAIS FAUT LE DIRE HEIN). En plus de ça, c’est écrit gros et les livres sont courts, chose idéale pour débuter l'activité lecture chez un enfant.
Les histoires abordées sont par contre très originales et c'est ce que j'ai le plus apprécié : vous vous attendiez aux histoires d’horreurs banales avec des pauvres vampires ou des inoffensifs loups garous? Et bah non, les thèmes sont plutôt pas mal, ça parle de jeux vidéos, de démons, et de trucs bizarres, des trucs auxquelles vous n’aurez même pas pensé, et ça, ça sort du lot.


Autrement dit, c’est un livre plutôt pas mal pour les enfants, qui les occupera pendant un court moment (mais qui les occupera quand même) mais, si votre enfant est un futur psychopathe et que son but c’est de chercher de l’horreur, du sang et des viscères, il va un peu rester sur sa faim. Faites lui plutôt regarder un film tout mignon comme le silence des agneaux ou The Human Centiped, il appréciera.



Le gentil monsieur de Shining