26 oct. 2016

Mayoiga - Ben


    On retourne sur un anime avec Mayoiga, un anime récent qui n’a pas fait beaucoup parler de lui et... qui n’a probablement pas le mérite de l’avoir plus fait, mais qui a sûrement le mérite de posséder une chronique ici, sur Springroll, faite par mes soins ! Pauvre anime…

Image de Mayoiga

    “Un groupe de 30 jeunes hommes et femmes ayant pour but de reprendre leurs vies à zéro, se rendent dans un village nommé Nanaki, qui selon les légendes urbaines, leurs permettrait de réaliser leur souhait.
    Arrivé à destination, le village, vide, ne les laissera pas vivre paisiblement leurs rêves.”

    Vous l’aurez compris, on va parler d’un genre Dramatique, Horreur/Epouvante, Policier et euh… autres. Un Thriller quoi. Diomedea nous offre ici une oeuvre originale c’est-à-dire qu’elle n’a pas de descendances. Licencié par Crunchyroll, les 12 épisodes de Mayoiga firent leurs apparitions sur nos sites de streaming durant la saison de Printemps 2016.


    Attends… 30 personnages ?



Image de Mayoiga

    Oui 30.


    30 ? T’as pas mis un 0 en trop ?


    Tais-toi moi, et laisse moi continuer. Il y a bien 30 protagonistes que le premier épisode prendra soin de vous introduire un par un ce qui prendra une bonne partie de cet introduction.  Bah ouais ça en fait quand même des personnages à présenter mais ce n’était pas plus mal. Je vous mets au défi de retenir tous les noms. Ne vous en faites pas, il y a bien évidemment un ou plusieurs personnages principaux et c’est bien dommage !
    Dans le groupe on trouve de tout et ils n’ont tous clairement pas été fait pour être “apprécié” par tout le monde. Il y a tous les extrêmes : le chiant, le vénervé, le tout gentil, l’intello, le “jemenbalécouille”, le fou, le “jkomprendpa”, le rigoleur, le chaud du slip… enfin bref, ils sont tous là. J’ai tout mis au masculin mais ces rôles sont aussi incarnés par des personnages féminins, histoire de ne pas spoil jusqu’au bout. Et j’espère que vous vous en rendez bien compte, mais 12 épisodes et 30 personnages à approfondir, c’est impossible. Murida.
    Et là je peux expliquer pourquoi j’eusse pu dire “dommage !”. On parle bien là d’un petit village où vivront nos aventuriers, donc tous seront, théoriquement, tout le temps en train d’échanger avec les un et les autres. Et c’est le cas, alors pourquoi des personnages principaux ! Au fur et à mesure des épisodes on voit bien que Mayoiga essaye de nous dire “ah mais au fait, lui il est…” bien essayé, mais lui là, c’est qui ? On ne sait pas. Soit, admettons qu’il y ait des personnages principaux et des personnages secondaires, dans un anime quelconque nous allons aussi trouver des “personnages tertiaires” qui auront leur mot à dire, leur rôle à jouer, et c’est fini. Dans le cadre de Mayoiga, le tertiaire n’avait pas le droit d’être instauré, et pourtant il est là et pour certains ils n’ont même pas de rôles donc rabaissés au grade de figurants.

    Tu critiques tu critiques, et les personnages principaux alors ?



Image drole de Mayoiga

Lol j’avoue j’me suis tapé une barre. Et j’aurais pu faire un montage avec beaucoup d’autres mais la flemme. Non sérieusement, encore dans les paragraphes précédents j’me la suis joué diplomatique mais là, si tu fais des personnages principaux fais en des biens au moins, t’en avais 30 pourquoi eux.
    Je ne vais rien dire de plus sur eux parce-que si je devais parler de comment ils sont… intellectuellement parlant, bah l’image ci-dessus t’en diras sûrement plus que des mots, et si j’approfondis plus, ça va spoil. Parce-que oui il y a tout de même une intrigue, et on peut qualifier cette intrigue de collective, et par collectif je veux bien dire qui touche les 30 MAIS parlons de deux enfants c’est plus intéressant. Tu vois où je veux en venir ? Bon en vrai le vrai personnage principal c’est le gosse à gauche, à droite c’est…

    Tais toi tu vas spoil. Bon on a compris les personnages… et du coup, l’horreur, le policier et tout ça ?


    Je dois avouer que niveau “horreur” ou plutôt “enquête/policier” ce n’était pas trooooooop mal fait, oui parce-que ça m’a fait peur uniquement quand le son m’a surpris à monter de 300 décibels d’un coup, Mayoiga sponsorisé par Avast anti-virus. Mais ça reste tout de même un genre horreur, qui ne fait pas peur, parce-que tous les horreurs ne font pas tous peur. Même si on suit principalement deux autistes, l’enquête et le pourquoi du comment avance quand même (encore heureux) avec l’aide de personnages pas si autistes que ça.
    Donc outre les personnages, l’intrigue, “l’histoire” si puis-je dire, ne fut pas inintéressante bien qu’à mon avis, elle aurait pu être tout autre. Mais ce n’était pas si mauvais que ça. Je n’allais pas cracher sur l’anime toute la chronique non plus, il y en a eu des plus mauvais. Dans ce fameux village, quelque chose touche notre petite population mais ça n’a pas fait participer tout le monde pour autant, c’est ce que je trouve dommage mais si ça devait être le cas l’histoire aurait dû être tout autre. On parle bien là de surnaturel et je dois avouer que ce n’était pas si mal trouvé, il fallait y penser et moi je n’y avais pas pensé, c’est pour ça que j’ai continué à regarder. Mais j’suis pas très futé donc peut-être pour ça que… que voilà.

    Un dernier coup de gueule avant la fin ? On sent que t’es en manque.


    Mayoiga n’a pas été désagréable à visionner mais ce n’était pas ce que j’attendais impatiemment chaque semaine non plus. Ce que je trouve raté, je le répète, ce sont les personnages principaux, et l’histoire des 30 protagonistes.
    Pour mettre les choses au clair, sur cinq ou six synopsis en anglais ou français que j’ai pu lire, ils parlent tous des trente, et même le premier épisode ne parle que de ça. Alors pourquoi avoir parlé et introduit “trente personnages” si au final on n’en suit même pas sept ou huit et encore, c’est bête, dans ce cas il aurait fallu mettre... je sais pas… “groupe gens, village nanaki, meeeeh quelque chose fait peur lol, suivre progression du petit enfant là, et la petite fille aussi” enfin voilà. Mais si on passe ce détail l’anime n’est pas si mauvais. Donc ce que je pense de l’anime…

CAILLOUX
   
Comme vous l’aurez compris, même s’il n’était pas mauvais sans pour autant être excellent, cet anime qui aurait pu promettre m’a un peu déçu. Tout cela reflète bien évidemment mon point de vue qui aurait pu être celui d’une toute autre personne, enfin je pense… Alors, à visionner ou à ne pas visionner ? Meeeeh, il y a un tas d’animes à regarder et quand t’en cherches un bah tu regardes n’importe quoi, alors pour ce n’importe quoi je te conseillerais Mayoiga, voilà.