22 sept. 2016

Hai to Gensou no Grimgar – Ben


     Aujourd’hui c’est de Hai to Gensou no Grimgar/Grimgar, Ashes ans illusions/le Monde des Cendres et de Fantaisie que nous allons parler, si vous le permettez pour la suite je vais juste l’appeler Grimgar. Ne le prenez pas comme un manque de respect envers cet anime.



Image de Hai to Gensou no Grimgar


Kécécé


     Synopsis : Grimgar, un monde fantaisiste où la lune y est rouge (détail très important, nan lol en fait je ne sais pas), devint pour un groupe d’adolescent leur nouveau chez eux. Sans aucuns souvenirs de leur vie avant cet inexplicable évènement, ils n’eurent d’autre choix que de rejoindre l’armée des volontaires pour survivre à l’inconnu. Haruhiro, Manato, Yume, Moguzo, Ranta et Shihoru s’unirent pour affronter Grimgar et tout faire pour que ces terres ne deviennent pas leurs tombeaux.



     Grimgar, originaire d’un Light Novel, est apparu sur nos écrans lors de la saison d’hiver 2016, je suis un peu en retard je sais. Comme vous l’aurez compris, A-1 Pictures nous offre un univers fantaisiste avec pour thème la survie, le combat et la magie. L’anime est (pour le moment ?) composé de 12 épisodes tous licenciés par Wakanim, mais qui se trouvent facilement autre part, je pense… Enfin vous connaissez.



Images de Hai to Gensou no Grimgar     Commençons par ce qui marque, ce qui fait effet lors du visionnage, je parle bien là du dessin. Bon la dernière elle était en bonus, mais quand même. Je précise que ce n’est pas un ecchi. Eh oui comme  vous avez pu le comprendre, ces images viennent tout droit de l’anime et ne sont pas des fanarts. La manière dont le paysage a été réalisé peut nous faire penser à de la peinture, à l’eau ou je ne sais pas, faut demander à Audrey pour l’analyse artistique. Cependant pas besoin d’avoir fait un bac +8 en art pour dire que c’est beau. Je vous invite à regarder la bande annonce . No spoil, promis. Bon j’avoue que je ne suis pas très fort pour l’analyse artistique mais… C’est beau quoi, très beau même qu’est-ce que tu veux de plus ? Du pain ? Je t’ai montré des fesses ça ne te suffit pas pour aller le voir ?



     Vous allez me dire que beaucoup d’animes sont beaux mais pas forcément bien et parfois l’animation ne va pas avec. C’est vrai, beaucoup d’animes sont beaux mais ne sont pas très appréciés du public, public occidental en tout cas, dans le sens où les histoires sont fades, les personnages sont du « déjà vu » ou agaçants, les animations (dans le même thème que Grimgar) sont regrettables. « Houlala il est en train de dire que c’était mieux avant, c’est trop un rageux » Ne m’oblige pas à partir comme j’suis parti pour ToonTown, ça peut aller très vite. Parlons de ces trois points-là justement, et continuons sur ce quoi je suis le meilleur, le côté artistique. 

Si tu as vu la bande annonce, bah c’est bien. Merci c’était tout. 
Si tu as vu la bande annonce, pour le peu de scènes, non spoiler, je répète, tu pourras juger que l’animation est bien réalisée. C’est fluide, on arrive à discerner les différents mouvements des personnages ainsi que des ennemis pendant les combats,  c’est dynamique enfin bref, on arrive à comprendre sans que ça soit mou et sans avoir à se dire « mais putain mais, je veux voir des trucks stylés, pas ça ». J’en ai vu de l’animation ratée, peut-être moins que toi mais on sait tous les deux ce que ça fait d’être dégoûté par ça.
     Du coup, je ne mettrai pas une note à l’animation mais si je devais le faire j’en aurais mis une bonne et j’aurais ajouté une appréciation : «très bon travail bon travail ce semestre, bonne surprise, mes encouragements pour  la deuxième saison ».
   
     Le côté artistique traité, parlons un peu de l’histoire. Oui il y a un petit quelque chose derrière ces fesses. A vrai dire, l’histoire n’est pas clairement définie. Nos six personnages veulent vivre et survivre, ils apprennent donc à se battre pour pouvoir défaire des ennemis de plus en plus forts. Pour le moment rien de nouveau. L’intrigue qui est assez peu mentionnée au fil des épisodes mais non oubliée par l’anime, c’est bien sûr : the fuck I am doing here, nigga. (Traduction : keske jfou là, nigga)
      



Image de Hai to Gensou no Grimgar
     Bien heureusement, notre centre d’attention est retenu sur l’avancé des personnages, ce qui est loin d’être inintéressant car l’évolution de nos six adolescents va jouer un rôle important sur le déroulement de l’histoire qui est finalement basé, jusque-là, uniquement sur leurs progressions personnelles. Comme l’article a déjà dévié de son but qui était d’être objectif, je vais donner mon avis sur la chose, c’est compliqué d’être objectif en fait.



     Suivre les personnages a été ma principale, pour ne pas dire unique, motivation d’attendre plus ou moins patiemment la suite des épisodes, parce qu’il n’y a pas d’histoire ! Attention, je ne dis pas que l’anime est mauvais et il est a plusieurs années lumières (années lumières qui est une unité de distance et non pas de temps) de l’être. Concrètement l’histoire, c’est l’avancé de notre groupe,  par ne pas avoir d’histoire je voulais dire par là qu’il n’y a pas un but précis à atteindre, un gros méchant qui a tué les parents du personnage principal  ou juste une jolie fille à pécho à la fin de l’histoire, pas dans cette partie de l’anime en tout cas et je ne parle pas du Light Novel. Mais je peux vous assurer que suivre ce qu’on peut appeler leur quotidien, est super intéressant, entraînant, je dirais même passionnant et je rajouterais touchant, très touchant.

     Je trouve ça quand même un petit peu dommage de ne pas en savoir plus sur le pourquoi du comment ils sont arrivés là, j’imagine que c’est expliqué dans le livre ou que ça le sera dans une future saison 2 (SVP ne faites pas comme no game no life). Mais comme l’avancé de nos adolescents m’a suffis pour me donner envie de regarder la suite encore et encore, je peux vous conseiller de tenter l’expérience.



     
   
    Comme je n’ai finalement parlé que de ça, passons aux personnages. 

Images de Hai to Gensou no Grimgar


    Est-ce que vous appréciez mes montages, c’est du lourd.  Pour ceux qui y sont habitués, les personnages et l’univers fantaisiste vont très vite vous faire penser à un RPG ou un MMORPG dans le même thème. Chacun des personnages à une spécialisation, comme une classe quoi, et vont devoir se battre en s’appuyant sur les compétences des uns et des autres. Chacun des personnages à sa personnalité, et sans vous mentir aucun d’entre eux, peut-être à l’exception d’un, n’est unique. Ce sont tous plus ou moins du « déjà-vu » mais placé dans un contexte différent, à savoir qu’ils ne savent pas où ils sont et quoi faire.  J’appuie bien sur ces derniers mots, ils ne savent pas quoi faire. Laissez tomber les héros qui savent réagir à tout et qui deviennent super fort super rapidement, ce sont des adolescents qui n’ont qu’un seul but, survivre alors ils font de leur mieux même si ce n’est pas toujours suffisant car ils ne savent pas se battre. Je vous avoue qu’il y a même des courts moments que j’ai trouvé chiants et gênants à regarder parce-que justement, ce sont des personnages qu’on aurait très bien retrouvé dans un shôjo ou shônen romantique.  Et dieu sait que le genre de discussion que tu peux trouver dans un anime d’amour peut être lourd.      Petit point en plus, au fur et à mesure de l’avancé des épisodes, on nous fait comprendre plein de petites choses qui peuvent paraître banales mais dont on ne s’attend à voir dans un anime. Et c’est là que suivre leur évolution devient intéressant, on voit comment ces choses évoluent, on suit leurs améliorations au combat, comment est-ce qu’ils s’adaptent à un monde inconnu, comment chacun d’entre eux arrive à s’endurcir et tout plein de petits détails.
    

      En plus des personnages il y a aussi des monstres et ce manga vous rappelle quelque chose, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas humains qu’ils sont bêtes et qu’ils ne pensent qu’à tuer. 
Image de Hai to Gensou no Grimgar
     Donc pour résumer les personnages : nos adolescents, en eux-mêmes, ne sont pas si particuliers mais placés dans ce contexte-là, ils deviennent tout ce qui fait le succès de l’anime auprès de… auprès de moi déjà et peut-être d’une majorité de son public. A ces jeunes soldats je leur souhaite bonne chance et je leur envoie mes encouragements pour la suite de leurs passionnantes aventures.  Petit détail supplémentaire, vous n’allez pas forcément aimer toute la bande et c’en est presque normal, cependant il est fort probable que vous vous attachiez même à celui que vous détestez le plus. Pas convaincu ? Allez donc le regarder.



     Pour finir je vais parler de comment les thèmes, à savoir le combat et la survie, sont traités. Dans les différents articles que je traiterai dans le futur je vais essayer de faire pareil en changeant bien sûr l’analyse en fonction du thème de l’anime dont je vous parlerai. On commence rapidement avec la survie et la vie au quotidien.     
Image de Hai to Gensou no Grimgar

     Je me répète, mais la survie est un élément clé au bon déroulement de « l’histoire » si je puis dire. Comme nos adolescents débarquent de nulle part, ils n’ont rien à part une maison (dont on ne connait pas l’origine de l’acquisition) et se débrouillent pour pouvoir continuer à s’approvisionner en manger et tout autre bidule. En corrélation avec la progression des personnages, on remarque assez facilement grâce à des scènes faites pour ça comment leur situation évolue. On peut dire, enfin je peux dire que la vie au jour le jour est plutôt bien traitée, et ils s’en sortent grâce à quoi ? En se pefrappant, la pefra gros ils vont se pefra tous les jours.

          

    
Image de Hai to Gensou no Grimgar

     Ah bah comme l’essentiel de leur survie se joue là-dessus, si tu veux  voir des scènes d’actions tu en verras. Pour ne pas te spoil je vais juste te dire que le déroulement d’un combat est très bien pensé, en plus d’être super bien animé, l’anime n’oublie pas de te dire que ce sont des novices, des nuls, des noobs. Et non, ce n’est pas parce qu’ils sont mauvais au combat que les scènes d’actions sont inintéressantes et tout au contraire, ça les rend captivantes et il vous sera très facile de vous projeter à leurs places.




     Pour conclure, même si la progression stagne légèrement à une ou deux reprises, Hai to Gensou no Grimgar est une petite série remplie de surprises qui vaut le coup d’être visionnée. Il reste tout de même dommage que l’univers ne soit pas plus expliqué que ça, mais on imagine qu’ils ne nous laisseront pas dans l’incompréhension indéfiniment. Attendez-vous à être surpris, surtout toi, le ou la plus sensible d’entre nous.