16 févr. 2017

Les avis sont (très) partagés ! - Sword Art Online

Sword art online, tout comme les One piece, les Naruto, les Détective Conan et Boku no pico, on ne le présente plus (je viens de comparer SAO à un hentai là ? Bof après tout… chapitre 16.5). Malgré son succès, les avis sur cet anime sont très divisés et nous allons, ensemble, essayer de comprendre les raisons de cette disparité en pesant les pours et les contres de plusieurs points qui font ce que SAO est devenu. Est-ce que vous voyez l’élève de prépa qui travaille sa dissert de français, vous le voyez ou quoi. Moi pas.
    Vous l’aurez compris, ce ne sera pas une simple présentation mais plutôt une critique/débat entre moi et… moi-même. J’ai… du mal à me faire des amis. Donc si vous ne l’avez pas vu, ce qui va suivre va peut-être légèrement vous spoil mais si vous ne comptez pas le regarder, il n’y a aucun soucis. Puis ce n’est pas comme si l’anime n’était pas prévisible as fuck. Bon on est parti.


Kazuto Kirigaya, jeune adolescent japonais, se retrouve prisonnier du NerveGear, appareil qui rend inconscient et coupe tous les sens de son utilisateur pour le transporter dans un monde virtuel. Kazuto qui nommera son avatar Kirito, se retrouvera piégé dans l’Aincrad, la forteresse géante de Sword Art Online avec 9999 autres joueurs. Une seule mort du personnage dans l’Aincrad traduit une mort définitive ainsi qu’une mort de son véritable corps. Seul moyen de se libérer : atteindre le 100ème étage de la forteresse.”

    Mais là vous êtes : “mais d’où vient ce synopsis génial il l’a forcément volé sur un site mais bla bla bla…” Hé non, et ce n’est que le synopsis du premier arc de la première saison ET C’EST MOI QUI L’AI FAIT. C’est pour ça qu’il est bof bof.

    Adapté par A-1 Pictures, Sword Art Online sort en Juillet 2012 et est actuellement composé de deux saisons animées de deux arcs chacunes + un arc bonus dans la seconde saison. J’ai bien dit “adapté” car SAO était dans un premier temps un light novel (un roman) qui a maintenant son adaptation dans de nombreux domaines à savoir : Jeux vidéo (SAO infinity moment, SAO hollow fragment, SAO lost song) ; Mangas (Il y en a beaucoup…) ; Série animé et Films (bientôt en tout cas, avec Sword Art Online : Ordinal Scale, il y en a eu un autre entre la première et la deuxième saison mais il compte pas trop). Manquerait plus que le live action (un film de manga… mais avec des vrais acteurs…).

    Vous l’aurez compris et je le redis, Sword Art Online est très populaire et l’argent de A-1 Pictures doit venir à 95% de cette l’adaptation animée. Cependant, comme toutes choses, SAO possède ses fans et ses haters, beaucoup de haters (et très beaucoup de fans aussi, mais beaucoup de haters) et c’est très facile à remarquer, il suffit d’aller sur YouTube, trouver des vidéos parlant en bien ou en mal de SAO et de regarder les commentaires. En répétant ce processus je crois que tous les top commentaires que j’ai pu relever sont du genre “SAO c’est de la merde” ce qui contraste généralement avec la barre des “likes” qui sont, la majorité du temps, à 95% de pouces bleus (pour les vidéos qui parlent en bien de SAO, ou en tout cas pas en mal, ou pas directement en mal).

    Je crois qu’il est important que je commence par donner mon avis sur l’adaptation animée de Sword Art Online. Je me mettrais dans la catégorie “j’aime, mais…”, ou plutôt “j’aime beaucoup, mais…”, bon d’accord “j’aime VRAIMENT beaucoup, MAIS…”. Vous pensez que je mets le “mais” parce-que je n’assume pas d’aimer SAO car, de nos jours, il est parfois aussi mal vu de dire “Salut, j’aime SAO” que de dire “Salut, je suis nazi”. Non pas du tout, je l’assume COMPLÈTEMENT comme j’assume énormément écouter du HoneyWorks, je mets le “mais” parce-que je peux tout à fait comprendre pourquoi SAO possède autant de haters. Je suis clairement un fan, mais je ne vais pas fermer les yeux sur tous les défauts de l’anime et je suis ouvert à la discussion tant que mon vis-à-vis n’est pas un sourd de mégahater ou de mégafan. Quand je dis haters je veux dire “ceux qui n’aime pas SAO” mais c’est super long à dire donc… voilà. Bon allé, avançons.


L’histoire



L’histoire diffère selon les arcs, du jeu vidéo ou du film. Le synopsis plus haut correspond au tout premier arc de l'adaptation animée et c’est après avoir vu cet arc qu’on peut plus ou moins commencer à se forger un avis sur l’anime même si les suites sont toutes différentes. Du coup je vais principalement parler de l’arc de l’Aincrad mais je ne vais pas me gêner pour parler des autres ainsi que des 4 lights novels traduit en français que j’ai lu et c’est bien les seuls livres que j’ai volontairement lu de toute ma vie.

    Ça se déroule donc dans un jeu vidéo et plus précisément dans un MMORPG (ou VRMMORPG : Virtual Reality Massively Multiplayer Online Role-Play Game, ouais c’est long). L’histoire du premier arc est, d’après le synopsis, majoritairement centré sur de la survie et plus précisément, sur la survie de notre personnage principal, Kirito. Cependant on peut rapidement remarquer une déviation : l’action, la survie et le drame (bah ouais le drame, il y a des mourus quand même) font de la place à d’autres genres : l’amitié, la romance et parfois au policier.
    Pour parler rapidement des autres arcs, le 2ème de la saison 1 c’est plus de la romance action “policier”, le 1er de la S2 c’est de l’action policier amitié et le dernier c’est de l’amitié drame.
    
    Pourquoi l’histoire a-t-elle plu ?


    L’anime a dans un premier temps ciblé une première catégorie de personnes : les gamers, et coÏncidence ou non, A-1 Pictures a sorti SAO durant la réel croissance des jeux vidéo (source : le youtuber Gigguk j’lui fais confiance, c’est mon dieu). Pour les gamers et surtout les joueurs de MMOs il est donc théoriquement assez simple de s’identifier au MC (main character) et donc de commencer à aimer l’anime. Je dis bien théoriquement parce-que ça n’a pas marché avec tout le monde.
    Personnellement il y a eu plein de petits détails qui ont fait que l’anime m’a beaucoup plu, ayant beaucoup joué à un MMO en particulier, j’ai su ce que c’est d’avoir des amis à travers internet, il faut croire que ce fut l’une de mes meilleures expériences car la preuve, j’ai connu Audrey sur ce MMO il y a presque 8 ans maintenant. Il y a beaucoup de gens dans le même cas et dans les MMOs on a cette volonté de vouloir devenir plus fort, d’éviter la mort à tout prix et de vaincre des boss, et ces petites choses se retrouvent dans SAO et c’est fort sympa. Cependant, Audrey ainsi qu’un autre ami que j’ai connu de la même façon n’aiment pas SAO alors que fut un temps, leurs vies étaient MMOs eux aussi.
    Maintenant d’un point de vue général, et plus uniquement d’un point de vue d’un gamer, l’histoire des gens piégés dans un jeu vidéo qui meurent pour de vrai s’ils meurent dans le jeu, c’est vrai qu’il faut le voir pour le croire MAIS BON on est dans un anime il faut pas chercher le réalisme partout. Mais à part ça, c’est plutôt un bon concept, “le combat pour la survie” ça parle à beaucoup de monde, pas qu’aux gamers.

    Pourquoi a-t-elle déplu ?

    Comme je l’ai dit plus haut, l’histoire est principalement centré sur la survie ce qui restera quand même le thème principal de l’arc Aincrad du début jusqu’à la fin. Cependant il est vrai qu’avec un tel synopsis il était très clairement possible de faire quelque chose de plus centré sur la mort et sur la psychologie plutôt que de passer à l’amitié et la romance, certes, mais de nos jours on croise de la romance partout. Donc si vous cherchez un anime où tout le monde devient fou et cherche à tuer son prochain, ce n’est pas vraiment le bon hein, je dirais même que par moment c’est vraiment bisounours. Et ça ça déplaît, c’est vrai que la romance/amitié n’est pas un genre particulièrement apprécié par le public occidental, parce-que c’est différent de chez nous enfin bref… Je me dis que si tel ou tel moment n’aurais pas été là ou si telle ou telle chose se serait passé différemment l’anime aurait pu être mieux ou au moins détesté.


    Car en effet, le light novel du premier arc est divisé en plusieurs parties, la première étant uniquement l’histoire principale, à savoir Kirito qui sauve le monde avec son swag incontesté. Les autres parties du light novel correspondent à des petites histoires entre Kirito et d’autres personnages (dont on va parler…). L’anime lui a tout regroupé, du coup il y a des épisodes qui sont là… d’accord mais à quoi servent-ils (en réalité certains servent pour les arcs d’après) parce-que très clairement, sur la douzaine d’épisodes de l’arc 1, il doit y avoir moins de la moitié des épisodes qui correspondent réellement à la trame principale à savoir : GET THE FUCK OUT OF HERE.
    Après, pour ceux qui sont allés jusqu’à la fin, j’adore SAO, mais je suis désolé, la fin du premier arc c’est du bullshit, même après avoir lu le light novel (que j’ai trouvé meilleur que l’anime) j’ai pas compris, c’est une connerie.

    Ensuite pour les autres arcs, on aime ou on n’aime pas. En général si on n’a pas aimé le premier on ne s’amuse pas à regarder les autres. Il y en a même qui ont aimé le premier arc et qui se sont arrêté à la saison deux ou même avant donc bon… Si je devais parler de tous les arcs ça serait vraiment très très long (et ça commence à l’être alors que j’en suis qu’à l’histoire).


Les personnages (look at this clickbait) Un critère important qui participe à l’appréciation d’un anime ou quoi que ce soit, ce sont bien les personnages, en plus de l’histoire. Donc même si l’histoire est bien, parfois il est insupportable d’avoir à suivre une bande d’imbécile “HA GNEGNE COMPRENDS PÔ”.

    Dans le premier arc on fait donc la rencontre de Kirito le héros méga trop fort, Asuna la sous-chef de la plus puissante guilde du jeu. Puis accessoirement on fait la connaissance de Klein, un ami de Kirito, pareil pour Egil le GRAND KEBLA MASTOC qui tient un commerce, Silica la gamine éleveuse de… mini-dragon ? Et Lisbeth, forgeronne et amie d’Asuna. Dans le deuxième arc on introduit la cousine de Kazuto, Suguha et une autre fille Leafa (mdr), puis Sinon/Shino dans la deuxième saison et on finit avec Yuuki dans le dernier arc. Oui, que des filles. Et sur la photo le petit personnage là c’est qui ? Meh, ça s’appelle Yui. Je vais parler d’un peu tout ces personnages, mais majoritairement ceux du premier arc, une fille de plus ou de moins...

    Pourquoi les personnages ont-ils déplu ?

    On est plutôt habitué à se retrouver dans une situation de harem, dans les animes hein je ne parle pas de la réalité. Par contre, quand il s’agit de combattre pour la survie ? Hmmm là pas sûr, à la limite, beaucoup de filles, d’accord, mais qui tournent autour de Kirito ? Hé les gens vous avez autre chose à faire non ? Genre la cuisine et le ménage non ? Genre survivre et tout nan ? VOUS ÊTES DANS UN JEU MORTEL PLZ. Je pense très clairement que ce groupe de personnage féminin est ce qui a fait reculer toutes ces personnes qui n’aiment pas SAO parce qu’en plus d’être nombreuses, svp on a perdu la personnalité et le cerveau quelque part dans l’Aincrad. /!\ SPOIL /!\ (ou pas parce-que tout le monde le sait) Kirito serait sorti avec Asuna ou n’importe qui d’autre ça aurait été la MÊME, sauf peut-être Silica parce-qu’elle est petite… /!\ PLUS SPOIL /!\. C’est vrai que même la majorité d’entre elles ne m’ont pas vraiment plu, alors que SAO c’était ma vie.
    Assez parlé de ces vieux personnages secondaires (et Klein et Egil alors ? Eux ça va, bizarrement ça va) passons à Kirito le swag de combat. En fait ce qu’on peut lui reprocher c’est d’être… trop OP on va dire, peu importe le jeu dans lequel il se trouve, même si c’est la première fois qu’il y joue il est vraiment trop fort pour les autres. /!\ SPOIL /!\ Par exemple, en passant de la saison 1 à 2, Kirito passe d’ALO (Alfheim Online), un jeu ressemblant à SAO, à GGO (Gun Gale Online) un FPS post-apocalyptique. Rien à voir entre les deux univers et en un seul jour dans le jeu il participe au plus grand tournoi du jeu et il NIQUE TOUT LE MONDE avec un COUTEAU LASER acheté chez son marchand de journaux alors que tout le monde se bat avec des armes à feu méga rares, OKLM /!\ PLUS SPOIL /!\ Donc voilà je pense que la plus grosse reproche qu’on puisse lui faire c’est qu’il est trop parfait. Sinon il y a les jaloux qui veulent être aussi swagué que lui pour avoir de la meuf.

    Pourquoi ont-ils plu ?

    Connaissez-vous le terme “Waifu” ? C’est… une copine que vous aurez choisi parmi les personnages féminins de mangas. Donc une petite amie fictive et il y en a qui aime vraiment leur Waifu. Pourquoi j’en parle ? Vous avez vu l’image juste ci-dessus ? Et encore vous avez pas vu la version hentai. Et Asuna en particulier est plutôt populaire en tant que Waifu du coup on peut dire qu’à partir du moment où t’es en love avec un personnage de l’anime, tu apprécies l'anime en même temps.
    Si on voit au-delà du Waifu, c’est vrai que chacune d’entre elles (contrairement à Klein et Egil) ont eut leur petite histoire (surtout Yuuki) ce qui fait qu’on peut s’y attacher, dommage qu’elles se ressemblent presque toutes. Personnellement j’aime bien Sinon parce qu’elle est un peu plus réfléchie que les autres, mais je n’en ferai pas ma Waifu non plus.
    Puis Kirito, là on rencontre la puissance incarnée, le monstre, avec un visage d’ange. Le fait qu’il soit trop parfait peut être un défaut comme une qualité. Moi je le prends plus pour une qualité plutôt qu’un défaut du coup je suis très satisfait de ce MC, même s’il fait un peu trop “enfant” par moment (en même temps c’en est un). Revoir ses scènes de combats me fera toujours frissonner, Kirito-sama plz notice me.    Je n’ai pas parlé de Yuuki parce-que son arc (qui est le dernier) est très particulier par rapport aux trois autres, il n’est pas du tout centré action (vous croyiez que j’avais oublié de le mettre plus haut hein) et personnellement ça ne m’a pas dérangé un peu de pur fragilité. Je pense qu’il est complètement possible de regarder cet arc sans avoir vu le 2ème et le 3ème, mais bon regardez les quand même si vous souhaiter arriver jusqu’à la fin.
    Il y a aussi plein d’autres personnages que l’on rencontre dans les mangas (que je n’ai pas lu sauf un en cours) et dans les jeux vidéos (auxquels je n’ai pas touché non plus).   

L’action     


    (C’est une image du premier arc de la deuxième saison, kirito n’a pas les cheveux longs normalement) L’action étant au coeur de l’anime, il serait bête de ne pas faire un petit détour par là, n’est-ce pas ? De l’action, il y en a dans les 5 arcs, même le dernier même si ce n’est pas du tout centré là-dessus. Je ne vais pas passer par la case “animation” parce-que quoi qu’on puisse en penser, c’est bien animé pour l’époque et même pour aujourd’hui encore, même très bien animé.
    Pourquoi l’action est-elle bien ?
    Il est vrai que si l’on cherche un anime qui se focalise sur la bagarre, SAO n’est pas une mauvaise référence, en tout cas dans le premier arc. On trouve des scènes d’action dans un à peu près tous les épisodes et elles ont toutes pour vocation d’apporter un petit quelque chose à l’histoire (ce qui est un peu le cas de tous les animes… mais il faut le préciser).     Dès le début on comprend qu’on va suivre l’histoire du joueur le plus fort de SAO donc tout de suite on comprend que niveau spectacle ça va envoyer du lourd, et de mon point de vu ce n’est pas faux. J’ai vu et revu les différentes grosses actions de Kirito sans presque jamais m’en lasser parce qu’elles ont quelque chose qui fait vibrer mon coeur et mon âme putain j’ai vraiment dit ça. Ce n’est pas très professionnel d’avoir dit ça comme ça… mais je ne suis pas professionnel alors FUCK. Vous avez sûrement tous déjà vu une scène, d’un film/série/anime, pas forcément d’action, qui même après maintes et maintes visionnages ne vous lasse pas et vous fait revivre un bon moment. Si c’est le cas, c’est que ça vous a plu, à couuuuup sûr n’essaye pas de me mentir petit con. Les scènes de SAO m’ont plu et c’est sûrement le cas d’un tas d’autres personnes.
    Pourquoi est-elle moins bien ?
    Plus les arcs avancent, plus l’action disparaît. On peut dire qu’à partir de l’arc 2, l’amitié et la romance ont vraiment pris le dessus sur le combat, maaaais on va dire que c’est normal, hein *clin d’oeil clin d’oeil*. Ca reste que c’est dommage, SAO c’était d’abord TAPEEEEEEEEEEEEEER avant de parler.     En corrélation avec la section personnages, Kirito (oui encore Kirito, parce-que quand il a de la frappe c’est souvent avec lui) est vraiment trop puissant, et ça se voit beaucoup parce qu’il se retrouve souvent entouré de gens et on ressent la différence de niveau entre lui et les autres. /!\ SPOIL /!\ Dans l’Aincrad, les joueurs doivent battre les bosses de chaque étage jusqu’à arriver au 100ème. Au 74ème étage, Kirito tue le boss de l’étage en 1 contre 1 alors que c’est un boss qui doit normalement être fait par 20 à 30 des meilleurs joueurs, même s’il a eu chaud tu sens le niveau de puissance. /!\ PLUS SPOIL /!\ Ce niveau de perfection et de puissance peut, encore une fois, rendre l’action moins intéressante parce-que “bah ouais c’est le meilleur joueur… il ne peut pas perdre, en plus c’est le MC”. Oui mais.     En plus d’être cheaté (d’être méga fort), à plusieurs reprises il s’en sort plus ou moins victorieux avec de la chance, et là tu sens que c’est le MC parce que rien ne va le laisser perdre facilement parce qu’il ne peut pas mourir, le MC n’a pas le droit de mourir voyons. De ce point de vue c’est clair que c’est peut-être un peu chiant à regarder.
    Mais sinon à part ça, d’un point de vue animation je pense que les scènes de combats de SAO ne sont pas si horribles que ça à regarder. On peut refuser de les regarder parce qu’on n’aime pas l’anime, mais dire qu’on ne veut pas parce-que c’est mal fait là, là c’est vraiment de la mauvaise fois.

L’ambiance


    C’est quelque chose qu’on ne prend pas toujours en compte, souvent on passe à côté de ce détail parce que l’ambiance n’est pas toujours un élément remarquable d’un film, livre, jeu ou anime. Par contre, quand l’ambiance s’impose, c’est qu’en général on est sur une réussite mes amis. Rapport avec SAO ? Je ne sais pas, à vrai dire l’ambiance n’est pas ce que j’ai le plus relevé.
    Je ne pense pas qu’il sera nécessaire de peser le pour et le contre là-dessus, après tout, encore une fois, l’ambiance change à chaque arc et en plus de ça, elle change à l’intérieur de chaque arc. Donc il était plutôt “indéfini”, un coup c’est la rigolade, un coup c’est le danger, un autre coup l’amour est dans le pré, etc etc…
    De plus, quand c’est pas la merde généralement le paysage est très coloré très beau et les musiques/OST sont plutôt festives et joyeuses, puis inversement, ça s’assombrit et la musique laisse place à l’action et à l’insécurité. Plutôt cliché vous allez me dire, vous vous voyez regarder un Conjuring avec une musique de Patrick Sébastien ? Vous pouvez essayer, ça enlèvera tout de suite 5 à 18 degrés de peur.
    Du coup, on peut être déçu que l’ambiance ne s’impose pas du tout alors que des gens meurent assez régulièrement, mais par conséquent, vu qu’on ne s’y intéresse pas vraiment, ça ne dérange pas lorsqu’on essaye d’apprécier SAO, ça ne m’a pas dérangé en tout cas.


    L’originalité


    Je ne pense pas que SAO ait été le premier anime à introduir le jeu vidéo, mais je crois que c’est le premier à avoir introduit le “Full Dive” (le fait d’être entièrement transporter dans le jeu), mais si c’est faux pardonnez mon ignorance j’suis une victime allez-y criez moi dessus. Du coup sur ce point on peut dire que c’est original, en plus de ça on rajoute le fait que des gens meurent pour de vrai dans un jeu vidéo du coup là, holala on monte dans l’originalité.
    Le concept était donc nouveau et frais, mais ensuite quand on rentre dans l’aventure, ha là… Le coup du héros qui, seul (ou presque), va niquer des mères pour sauver des gens, je pense que c’est du déjà vu. Il y avait quand même 10.000 joueurs, Kirito pouvait très bien être l’un des meilleurs parmis une élite mais non. Enfin bon, ce n’est pas plus mal comme ça, j’imagine…

Le VRMMORPG : Sword Art Online


    Mais non “il ne va quand même pas aller jusqu’à parler du VRMMORPG Sword Art Online qui n’existe même pas”. Haha I’m glad you fucking asked (référence : What the fuck France) parce-que non, évidemment que non je ne vais pas en parler. CEPENDANT j’ai vu une vidéo qui est allé jusqu’à critiquer le jeu dans l’anime et je voulais rebondir là-dessus. Bah oui laissez moi, un minimum, défendre ce que j’aime, si on peut appeler ça défendre.
    Il y a quand même des mégahaters qui sont allés jusqu’à dire que si SAO venait à exister, ce serait un MMORPG de merde. Jusqu’où tu peux haïr quelque chose au point de trouver des arguments de cette taille, c’est aussi puissant que dire “OH, petite bite”. SAO est un light novel/manga/anime, évidemment que si on devait copier coller le jeu tel qu’il est ça serait nul, il n’y a presque pas un seul moment dans l’anime qui explique comment le MMO fonctionne réellement. Le système de combat, de quête, d’expérience, de commerce, enfin… tout ce qui fait un MMO, rien n’est expliqué dans l’anime alors à partir de là peu importe les arguments, on ne peut pas juger la qualité du MMO SAO tout simplement parce-qu’il n’existe paaaaaaaaaas, voilààààààààààà.
    Si on passe par les lights novels, quelques choses sont expliquées comme le système de quête et comment fonctionne les PNJs (personnages non joueurs). Bon là je vais principalement parler pour les joueurs de MMOs je m’excuse ! SAO est doté d’un système nommé “Cardinal” qui gère à peu près tout dans le jeu sauf les actions des joueurs. Cardinal gère les PNJs pour qu'ils interagissent de manière intelligente avec les joueurs, et crée des quêtes et des événements en fonction de l’activité des joueurs avec l’environnement, par rapport aux besoin des PNJs et même par rapport aux mythologies, aux tendances internets ou si il fait beau ou moche. Si, par exemples, certaines quêtes événementielles ne sont pas accomplies avant un laps de temps, le jeu verra d’énormes changements s’appliquer par eux-mêmes et ce pour toujours, par exemple : morts de PNJs, destructions de village, disparition d’une espèce de monstre, etc etc... /!\ SPOIL /!\ Dans l’arc bonus Calibur, la ville principale normalement intouchable, se voyait menacé de destruction si une certaine quête événementielle n’était pas accomplie. /!\ PLUS SPOIL /!\ Il y a donc des quêtes qui se créent en continue et qui servent à rendre l’univers vivant.
    Le système Cardinal possède même certains PNJs dotés de sentiments humains et de mémoire. A part si tu n’as jamais joué un MMORPG de ta vie, comment tu peux dire qu’un MMO entretenu par un tel système peut être mauvais, car dieu sait que les quêtes dans les MMOs sont plutôt chiantes à faire parce qu’elles sont devenues quasi-obligatoires pour progresser (il y a des exceptions bien évidemment, rpz BDO). Alors s’il vous plaît, avant de trouver n’importe quoi pour prouver que vous êtes bien un hater ou même un fan, essayez de vous renseigner un minimum et trouvez quelque chose qui vaut la peine d’être traité.

Pour finir je voulais parler d’un projet nommé IMB’s real-life Sword Art Online qui avait ou a encore pour projet de, non pas de nous rendre inconscient pour nous jeter dans un jeu de la mort, mais d’immerger au maximum le joueur dans un jeu vidéo grâce à des capteurs de mouvements, des tapis roulants pour le déplacement, l’oculus rift et tout un tas de choses. Avec de tels dispositifs, posséder ça à la maison doit sûrement être encombrant et surtout cher, mais ça doit être une vraiment fun d’essayer ça.
    On est encore loin de Full Dive, mais croyez moi que si un jour on y arrive, vous me retrouverez dans l’Aincrad à coup sûr !

    Voilà ! C’est fini, c’était long et je m’en excuse. Je pense que j’ai réussi à faire ce que j’ai voulu faire, et non pas avoir fait le fanboy du début jusqu’à la fin (Kirito excuse moi d’avoir parler en mal de toi et de tes amis… amiEs pardon). J’espère que ça vous aura plu, moi ça m’a plu d’écrire ça même si c’était plutôt long, ça m’a changé du format classique ! En tout cas mesdames et messieurs, essayez de retenir au moins une chose : vous êtes en droit d’aimer ou de ne pas aimer tel ou tel bidule, mais ne jugez pas celui qui ne pense pas comme vous, ne faites pas la sourde oreille et essayez de comprendre pourquoi d’autres ne pensent pas comme vous. Ne faites pas les imbéciles et montrez que les humains sont encore capables d’être intelligents.