10 nov. 2016

Hataraku Maou-sama - Ben

Si vous mélangez un peu d’humour, de badassitude, de wadafuck, bla bla bla, et un peu de drame boom ça vous donnerez Hataraku Maou-Sama. Attendez… On me dit qu’un mélange de tout ça ça donne plein de trucks, OK et si je vous dis qu’il y a une ado de 16 ans qui fait du 95H ? Ah nan ça aussi… Et des anges et des démons ?... OK là on parle, là je vois que tu commences à t’y intéresser.
Image de Hataraku Maou-sama
“Dans un autre univers, le roi des démon a été vaincu lors d’une guerre qui opposait humains et démons (mdr on ne s’y attendait aps). Suite à sa défaite, lui et son meilleur commandant prirent la fuite dans un portail menant vers un autre univers, celui des humains, la planète Terre.” Haaan c’est quoi ce synopsis c’est bidon bolala ça à l’air pété samer, en plus t’as mis un commentaire entre parenthèse dans le synopsis.


    WHITE FOX nous a proposé l’adaptation du light novel Hataraku Maou-Sama il y a plus de 3 ans, presque 4, durant la saison de Printemps 2013. C’est un shônen de genre comédie, romance, fantastique, fantasy qui dura 13 épisodes. Pour le moment, aucune saison deux de prévue.

Même pas ça a commencé et tu dis que le synopsis est nul. Pas très professionnel ça.

Ok ok on se calme, et qui juge au synopsis d’abord ? Sinon je ne me serais pas fait avoir par Mayoiga (Lien ici) petit. Hataraku Maou-Sama nous fait donc suivre l’histoire du roi des démons d’un monde fantaisiste ainsi que de son ami... mais sur Terre, un monde nul, au Japon (coïncidence ? tg.). L’anime pouvant paraître très sérieux durant dans les… trois premières minutes va rapidement reprendre le droit chemin de l’humour et va te faire rire, oui toi.
    L’anime est classé dans la “romance”, ce n’est pas faux mais c’est à peine remarquable car elle est complètement masquée par le rigodrôle, rigommarrant, mdlol.

Quand ça cherche trop à faire rire ça devient rapidement lourd. Tu le sais ça ?

Entièrement d’accord avec toi, cependant l’humour n’y est pas forcé, c’est le contexte qui fait que. Un maître du monde surpuissant qui se retrouve dans un monde nul, sans pouvoir, qui se voit travailler au McDo : il y avait de quoi faire quelque chose de très sérieux ou de ridicule. C’est tourné au ridicule, mais au ridicule drôle qui passe à travers les personnages, leur incompréhension et leur quotidien quelque peu agité.

    On n’oublie pas le côté magique de l’anime, on nous le rappelle fréquemment et ça devient même le centre de l’histoire. L’animation est peut-être très drôle et ridicule 90% du temps, mais quand ça passe aux choses sérieuses, ça y va.
Image de Hataraku Maou-sama
Images de Hataraku Maou-sama Bon aller, les personnages, les dessins et l’animation, eh ouais trois en un qu’est-ce qu’il y a maintenant.
    Nos petits personnages sont très bien dessinés, rien à redire là-dessus, mais l’expert du crayon ce n’est pas moi, mais la femelle. L’animation est correcte, après ça n’a rien de très surprenant pour “une vie de tous les jours” mais c’était plutôt remarquable sur l’animation des scènes d’actions bien qu’elles ne constituent que 5% (j’ai dit 10% tout à l’heure ? Tant pis) de l’anime.
    Chacun des personnages possède sa personnalité propre et distinguée. Ils ont tous étaient fait dans le but de faire rire avec ce petit côté ridicul chez chacun d’entre eux sans pour autant perdre leur crédibilité, et sur ça rien à redire non plus, c’était bien dosé.  
    Les graphistes se sont amusés avec l’expression de leurs visages et c’est très bien réussis. On retrouve assez fréquemment ces expressions faciales et elles sont placées aux bons moments et à bon escient, ce qui n’est pas donnés à tous les animes. Enfin voilà, ce genre de transformation de visage kawaï appartient majoritairement au domaine du comique (ce que je viens de dire ne veut rien dire, mais vous m’avez compris), du coup ce n’est pas surprenant d’en voir mais ça reste toujours agréable à observer.

Bon bah c’est un anime drôle… Et puis ?...

Mais en fait tout est centré là-dessus, on ne s'ennuie pas parce-que c’est marrant et que le comique est très bien instauré. Bien sûr il y a une histoire qui n’est pas inintéressante mais si je vous en parle, bah c’est du spoil et je vais avoir des pouces rouges. Mais des animes qui sont là pour te détendre il y en a plein. Je ne parle pas des hentais. Putain. Un peu à la manière de Grimgar (Lien ici), ce que l’on suit principalement ce sont les personnages et comment est-ce qu’ils évoluent dans un monde inconnu, sauf que le monde inconnu c’est le nôtre et que ce sont eux les inconnus. Et juste suivre une réadaptation dans un monde comme le nôtre… pas marrant, parce-que la planète Terre faut avouer que c’est bien chiant.
    Et il ne faut pas oublier qu’il y a ce côté fantastique qui revient très souvent et qu’ils arrivent à insérer avec cohérence. La Terre ne possède pas la magie mais eux viennent d’un monde magique, je te balance une petite info de rien du tout, mais l’un de de leurs buts est de retrouver leurs pouvoirs magiques. C’est OUF non ?

    Bon je vais parler de la musique parce-que j’ai dit que je le ferai… laissez moi m’en rappeler… C’est fait. Le thème principal est du genre “epic” qui donne des frissons, tu verras duquel je parle quand tu le regarderas, il ne sort que pour certaines actions. Les musiques d’ambiances qui passeront plus souvent sont celles qui vont accompagner l’humour, du coup ce sont plus des petits OSTs sympathiques à l’écoute rien de plus.
    Cet OST epic qui revient est utilisé pour te montrer que même si le roi démon n’est rien sur Terre, il est est sacrément balèze ce connard, ce le genre de gars tu vois il va ken ta copine sous tes yeux et tu pourras rien dire parce-que sinon il va ken ta soeur. Ouais c’est violent t’as vu.

Et 13 épisodes ça a suffit a…

Pas du tout, et si je ne dis pas de bêtises les lights novels ne sont pas plus avancés que ça. Je dois sûrement dire une bêtise alors SVP ne me CRITIQUEZ PAS. C’est dommage, très dommage. Au-delà du genre comique, l’univers a ce côté qui donne envi d’en savoir plus. Mais à la bonne manière d’un No Game No Life ou d’un Shingeki no Kyojin, il fallait que ça s’arrête quand ça devenait vraiment intéressant, avec une saison 2 tardive ou inexistante (pour information, la saison deux animé de SnK est “prévu” pour 2017, et un film ngnl aussi).

    Hataraku Maou-Sama nous balance, vers les derniers épisodes, une multitude d’intrigues telles que : qui sont-ils, que font-ils là et comment sont-ils arrivés, qu’est-ce qu’il se passe bordel. En plus il y a une relation entre personnages qui évolue de manière conséquente tout le long des 13 épisodes et laisser ça en suspend c’est ILLÉGAL PUTAIN. Et ça va faire QUATRE ANS. RENDEZ MON ARGENT.

Du coup on imagine que tu l’as aimé.

Oui tout à fait monsieur tout à fait. Oui oui. Hataraku Maou-Sama fait parti de mes animes préférés et à juste titre. J’éprouve une satisfaction à regarder, à reregarder et à rereregarder cet anime car même si je connais l’histoire, les personnages me font rire alors que je sais pertinemment ce qu’il va se passer. Cependant chaque fin de visionnage me laisse perplexe parce-que comme je l’ai dit plus au-dessus : le gros de l’histoire n’est pas révélé et je pense clairement que vu comment les évènements s’enchaînent vers la fin, l’anime possède une suite mais ne possède peut-être pas les moyens de se faire publier ou que l’auteur a juste la flemme ou pas le temps  (un peu comme moi avec mon livre). Hataraku Maou-Sama ?

Image du Pokemon Tiplouf


Un anime qui mérite une deuxième saison, son petit côté détente rendra votre visionnage des 13 épisodes agréable et son univers vous dira de continuer à regarder, encore et encore jusqu’à arriver à la triste “fin”. Si vous avez l’habitude de regarder des animes, ou si vous voulez commencer, celui-ci est ni trop spécial, ni trop banal, il est juste très très bien et il est pour vous.